Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/11/2008

Semaine 23- art de presse.

article 20-11-08 ML (2) photo.jpg

 

Photo Bruno CAMPELS

La sculpture d'Anne Vanier-drüssel sera inscrite au livre des records avant d'être vendue en partie au profit d'une association.

Une oeuvre, un record, un don. L'artiste Anne Vanier-drüssel, qui vit à Aniane, fait d'une pierre trois coups. <...Cross...>, nom de son oeuvre en cours de création, bouscule l'univers artistique.
Son installation contemporaine est formée de 110 cônes autour desquels est enroulée une chaîne de crochet de couleur verte. Avec 130 km, c'est la plus longue du monde. Et comme l'artiste ne fait décidément rien comme les autres, elle a décidé de reverser la moitié des recettes de la vente à Enfance et partage. Une association de lutte contre la maltraitance qui lui tient à coeur.

« Qui aide un enfant maltraité, aide la société de demain. On peut dire aux parents qu'ils peuvent être soutenus. La maltraitance est une chaîne sans fin. » L'idée de Cross lui est apparue en rêve : « J'ai vu la Terre avec un fil autour. » Après s'être demandée ce qu'elle pouvait réaliser en un an - « Il faudrait 300 ans pour tisser un fil de 30 000 km » -, elle a opté pour une chaîne de crochet de 130 km. Une distance symbolique puisqu'elle correspond à la traversée de l'Hérault d'est en ouest. Le crochet, qu'elle a appris avec une mamie, s'est imposé à elle. « Il a une image vieillotte alors qu'il peut être rock'n roll. » Anne Vanier drüssel a rencontré Mickaël Delafosse, l'adjoint à la culture de Montpellier, qui lui a donné son accord pour exposer Cross en 2009 au carré Sainte-Anne. L'ultime récompense d'un travail de longue haleine. Chaque jour, depuis le 15 juin, Anne mesure, crochète, embobine et photographie l'avancement de son travail. Elle "parcourt" ainsi un kilomètre par jour avec une trentaine de pelotes. La laine lui a été offerte par 26 professionnels français et étrangers. Il en est même une certifiée bio qui vient de Colombie. C'est celle qui lui sert à marquer, chaque 400 mètres, les arpents. « Une unité de distance inventée en Occitanie », précise-t-elle, friande de symboles. Anne remplit aussi chaque jour un cahier et alimente son blog. Ils serviront de preuves pour le livre des records. Une façon pour elle de médiatiser son oeuvre et de lui donner de la valeur. « Si je gagne des sous, j'aimerais que ça serve à d'autres. C'est ce qui me motive. J'invite tout le monde à battre un record. On se prend au jeu. » Le noeud final est prévu dans deux semaines. Anne Vanier-drüssel s'attellera ensuite à la réalisation d'une cinquantaine d'oeuvres graphiques qui habilleront son installation. L'aventure de Cross ne fait que commencer.

 

Cathy SOUN

 

Les commentaires sont fermés.